sécurité en base
PIAF Jump - Forum Français de BASE Jump Forum francophone de PIAF Jump - French BASE Jump board
21 Septembre 2017, 00:48:50 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Ici vous n'êtes pas sur la French BASE Association !
On ne fait la promotion de rien, on ne vend rien, on n'est pas non plus une association mais tout le monde est le bienvenu ...
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: sécurité en base  (Lu 11864 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
perrotte harold
PIAF jumper
Static line
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3

Importe depuis la FBA


« le: 14 Juin 2011, 22:55:54 »

salut à tous
devant le grand nombre d'accidents tragiques ces derniers temps,je pense qu'il serait bon d'essayer de faire le point.
et pour ça je vous soumet mon opinion bien sure discutable...
il est bon de rappeler quelques points qu'on connait tous j'espere mais qu'on ne met pas toujours en pratique:
1:le base est un sport extreme dangereux qui demande une PRISE EN CHARGE TOTALEMENT PERSONNELLE,cad que toutes decisions dans la pratique du sport sont personnelles(attention aux effets de groupes,aux spectateurs,aux differences de niveaux entre baseux, ou elles peuvent etre facilement troublées)
2:ce sport demande une veritable  PROGRESSION,et si parfois on grille des etapes ça peut passer une fois,deux fois...puis automatiquement on en paye le prix un  jour parceque ce jour la il nous à manquer une toute petite chiure d'automatisme(long à assimiler)qui nous fait reagir plus vite ou prendre la bonne decision!
bref un bon baseur etant un vieux baseur,il vaut mieux prendre le temps de repeter plusieurs fois les etapes avant de passer à la suivante
3:il est bon de SE REMETTRE EN QUESTION REGULIEREMENT,sur son niveau,sur ses motivations,sur ses ambitions et sa façon de pratiquer l'activité(plus ou moins risquée selon la personnalité de chacun)
4:ATTENTION AUX VIDEOS,à l'heure actuelle toute le monde balance ses videos sur le net et c'est bien normal,ça fait aussi avancer les choses;cela dit,on pourrait systematiquement donner un message de mise en garde qu'il conviendrait de ne pas"préformuler"(un message perso evitera de n'y pas preter attetion!)du genre:avant d'effectuer ce saut un entrainement particulier à été necessaire ou un reconnaissance du releif,du posé...ou c'est aprés 5 sauts que j y sius arrivé...
ces trés belles videos donnent envie et on oublie facilement la difficulté pour realiser de tels sauts
5:rappelons aussi que c'est une activité de montagne qui necessite un minimum de connaissance en la matiere(aerologie comprise)
6:nouveaux spot,exit incertains:on balance des cailloux(si personne en dessous),on chronomettre,on se penche dans le vide pour voir le relief(on s'equipe pour le faire)...
 7:JAMAIS 2 NOUVEAUTES dans le meme saut
8:mention speciale wing suit
vu l'evolution des vols:
-attention au piege du relief:si on s'embarque dans un parcours c'est qu'on a un echappatoire
-vent cul sur l'exit:c'est rouleaux dans la face et donc mise en vol retardée
-vent de face sur une arrete:c'est rouleau sous le vent de celle ci,le vol se degrade enormement aprés l'avoir passé...
le mieux etant de ne pas sauter avec du vent et d'avoir une bonne connaissance de l'aerologie
-ouverture en plein vol:moins d'enfoncement,plus brutale,attention la voile glisse sur l'extrados de la combinaison(attention aux cameras mal placées ou autres...)
-eau et ailes:gros risque de noyade,dejà trés risqué en lisse!
-pour jouer avec le relief verticalement une marge de survitesse parait etre securitaire
-le vol dos necessite une tres grosse experience et l'apprendre en base me parait trop risqué

boin voila quelques idées de consignes de securité qu'il faut discuter et completer avant de valider,le but pouvant etre d'etablir une liste de recommandations valables pour tous
bon sauts à tous
« Dernière édition: 08 Janvier 2017, 16:21:48 par Jean Michel » Journalisée
Mazuer Ben
PIAF jumper
Glisseur haut
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 112

Importe depuis la FBA


« Répondre #1 le: 15 Juin 2011, 00:16:09 »

Merci Totor,
on en discute justement au comité de l'asso. Aucune volonté d'être péremptoire, juste tenter de donner un avis à propos d'une pratique la plus responsable possible. Pour que ce sport reste le + beau et continue de nous faire rêver.
Journalisée
fly jeronimo
PIAF jumper
Free style
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 293



WWW
« Répondre #2 le: 15 Juin 2011, 07:18:17 »

Merci Harold pour ce très bon post, il fallait qu'un "ancien" le fasse car il y a urgence! Pour en avoir un peu discuter avec Erich, il est effondré de la situation actuelle et de ce nombre croissants d'accidents dans un laps de temps si court. La situation est critique car la saison ne fait que commencer et je crains le pire.

Pour revenir sur les recommandations de Harold et les "règles de l'art" du BASE, je voudrais ajouter ceci:
> l'erreur est humaine
> l'excès de confiance aussi
Les 2 sont fatales! En BASE la moindre faute se paye cash!!! Personne n'est à l'abri, les débutants comme les plus aguerris!
On parle d'accident "mortels" mais combien se sont gravement blessé et n'apparaissent pas dans les "stats"? Et certains ici sont bien placés pour le savoir.

Concernant les sauts en wingsuit:
c'est une nouvelle discipline qu'il faut apprendre, avec tout son beaba de progression, il faut oublier le lisse. Choisir le bon spot, le bon exit, le bon posé et les bonnes conditions. La progression se fait sur un spot que l'on connait bien, dégagé avec des posés faciles et un départ très déversant et haut. Il faudra travailler ses départs pour être propre et efficace sans chercher à voler loin et avec une grosse marge pour l'ouverture. Puis viendra le vol pour le rendre stable et travailler les positions. Quand le départ et le vol seront maitrisés et les ouvertures propres et rapides, vous pourrez tenter des lignes adaptées à vote niveau. Mais la wingsuit recèle de nombreux pièges:
> gratter toujours plus = danger car trop proche du relief à l'ouverture
> gros vol de 1mn ou plus = danger car grosse fatigue, dégradation rapide du vol, instabilité, ouverture twisté ou tardive
> vols engagés en fin de parcours (type molaire, plateau Crolles...) = danger pour les 2 raisons précédentes surtout si en plus il n'y a aucuns dégagements ou posés de secours
> mauvais départ (fatigue, poussé trop forte, vent...) = danger car risque de passer sur le toit, trop piqueur, mise en vol fortement dégradé pour la suite
> progression inadapté dans la combinaison = danger car trop de bâche, trop de vitesse, trop de performance, extracteur difficile à trouver

Voilà ma petite contribution (un peu rabat joie...) et nombre d'entre vous sont à même de partager leurs expériences.

Pour finir il ne faut pas oublier que l'exemple que l'on donne peut être pris pour argent comptant par les nouveaux venus dans l'activité, le bon comme le mauvais. Faire passer le BASE pour la foire du trône et un grand tour de manège où les blessures sont autant de trophées est à court terme un GRAND DANGER pour l'avenir de cette activité et de ses pratiquants. Restons vigilants et ça commence ici sur se forum aussi.

A tous soyez très prudent et bons sauts.
Jérôme
Journalisée

« La liberté d'être soi-même, à laquelle chacun devrait tenter d'accéder, c'est aussi, pour certains, la liberté d'être un con ou un salaud. » Guy Bedos
Jean Michel
Administrator
Pipelette
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 676


bons sautés !


WWW
« Répondre #3 le: 15 Juin 2011, 08:25:14 »

Pour moi, ce qui me fait peur à l'heure actuelle c'est la facilité de progression des nouveaux arrivants.
Ils sont doués pour certains mais tous profitent du travail fait avant et donc progressent très vite dans toutes les discipline : pantz, ailes ...
Et c'est très bien, c'est dans l'ordre des choses, comme dans tous les autres sports.
Mais cela pose deux problèmes :

- Leur technique évolue bien trop vite comparé à leur expérience. Ils se retrouvent sur des spots engagés, correspondants (juste) à leur technique (des fois :-/ ) mais pas du tout à leur vécu / expérience. Alors quand les choses ne se passent pas comme prévu et tournent au vinaigre, la "bouteille" manque parfois pour prendre rapidement les bonnes décisions et gérer la cata.

- De même, cette progression rapide fait que leur niveau de performance maximum augmente rapidement, mais il n'ont pas encore la régularité que seule beaucoup de sauts peut amener.  Ils se retrouvent donc capable de faire des dérives terribles, comme de tomber à raz le caillou sur un saut raté ... ce qui peut être critique sur certains sauts.
Alors que nos progressions plus lentes (étant en plus une burne à la base) permettaient d'apprendre doucement, et donc de progresser en technique ET en régularité en même temps, et avoir un écart entre bon saut et saut raté qui ne soit pas trop grand ...

Attention, je ne fais pas le vieux con (je suis pas vieux d'abord) et je ne veux surtout pas freiner la progression rapide du sport et des jeunes qui n'en veulent, je veux juste leur dire que technique et expérience n'arrivent pas au même rythme et que les deux sont nécessaires pour survivre longtemps dans ce jeu.

Bon sautés,

et bordel, Bryan, tu vas nous manquer dans le quartier  Indéci
Journalisée

Fuck la FBA !
Erich Beaud
Global Moderator
Glisseur haut
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 170

Importe depuis la FBA


« Répondre #4 le: 15 Juin 2011, 17:54:08 »

Bonjour à tous.
je ne peux que souscrire à tout ce qui vient d'être dit. C'est frappé au coin du bon sens. Je ne vous cache pas que je suis atterré et très préoccupé de l'évolution des choses. Ce sport , source de tant de plaisir , tourne au cauchemar. On ne peut accepter de voir un camarade se tuer tous les WE sans se poser de sérieuses questions sur notre pratique.
Je ne reviendrai pas sur les jeunes pratiquants. L’essentiel a été dit. Il est indispensable, me semble t il , de progresser LENTEMENT et régulièrement en s'appuyant sur l'expérience des vieux ( comme jean Mi  Clin d'oeil ). Toutes les erreurs sont déjà réalisées. Il n'y a plus de "premières" à faire dans ce domaine. Alors , renseignez vous et encore une fois hâtez vous lentement... Il est insensé de croiser sur les spots des gens équipés de la dernière V42 ou XB++, une go pro sur chaque membre, après seulement une poignée de sauts et "Molaire Blues" n'est pas un spot facile comme je l'ai entendu dire pour ne prendre que cet exemple .

Quant aux confirmés, il y aurait beaucoup à dire.Mais pour schématiser, quand on saute beaucoup et depuis longtemps, on gagne en expérience, en technique , en confiance et donc en sécurité....jusqu'à un certain point. Après on pense devenir invulnérable. Et là nous sommes tout proche de la catastrophe finale.En 23 ans de pratique, je suis passé par ce stade plusieurs fois avec à mon actif des sauts débiles qui montraient que parfois je n'avais guère plus de QI qu'un bigorneau autiste.   J'ai eu la chance de m'en apercevoir et de faire une très sérieuse autocritique. J'ai radicalement modifié mes pratiques et depuis 2 ans, je ne suis pas retombé dans mes erreurs ( on croirait un alcoolique anonyme !).

Je crois que c'est à chacun de faire sérieusement le même chemin et de définir, en toute connaissance de cause, le niveau de risque qu'il souhaite accepter mais croire que l'on peut toucher la cime des sapins en wingsuit à chaque saut, tirer ultra bas ou sauter par plein vent et vivre vieux est une vision optimiste ( utopiste ?) . C'est à chacun de se poser les bonnes questions avant et après chaque saut. Et là, franchement, avec ce que je vois depuis un moment,avec tous les confirmés que je fréquente,  il y a du travail. A vous de voir, les gars  Clin d'oeil.

Bien évidemment, nous pratiquons un sport à risques et nul n'est à l'abri, ni moi ni personne . Mais il y a moyen, j'en suis certain, de continuer à profiter des falaises, du paralpinisme et de la vie.
 N'oubliez pas ce que répondait avec beaucoup d'humour le grand Georges Livanos à la fin de sa vie à un journaliste qui lui demandait qui était le plus grand grimpeur de son époque: " Le plus grand ? c'est celui qui est encore là pour vous en parler " 

Prenez soin de vous
Erich

 
Journalisée
Nicolas JOUBERT
PIAF jumper
Glisseur haut
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 193

Importe depuis la FBA


« Répondre #5 le: 15 Juin 2011, 18:00:28 »

Samedi dernier j'ai vu ca  :
- bournichon   Grimaçant
- nombre de sauts du Guy : 20   Triste
- outil : pantz phœnix wide   Fâché
- tirer au dessus de la route  Choqué
- 4s sous voile (juste le temps d'eviter un arbre)  Fâché

Pas de leçon de moral à donner, tout le monde la plus ou moins déjà fait.

Mais bon, tirer haut reste quand même un facteur déterminant pour résorber un problème,
ca m'a tirer deux fois d'affaire.


nico


Journalisée
Jean-philippe Gady
Président Assoc. Paralpinisme
PIAF jumper
Glisseur haut
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 168


Importe depuis la FBA


« Répondre #6 le: 15 Juin 2011, 19:34:06 »

Salut à tous,

j'apporte mon grain de sel...
Sans rentrer dans l'aspect technique de l'activité, le base reste une activité sportive, et donc il faut comme toute activité sportive y consacrer du temps, afin de progresser.
Assimiler les choses, se connaitre et connaitre ses limites, bref prendre du niveau technique et de la bouteille demande du temps et de l'investissement personnel. Et meme si certains progressent plus vite que d'autres, il faut du temps c'est la regle.
Ya pas de secret, pratiquer trèss regulierement, s'entrainer, s'informer, se préparer, se remettre en question, c'est la clef. En regle general, il va falloir du temps avant de faire son premier 8a en falaise, son premier marathon en moins de 3 heures. Alors pourquoi pourrait on s'en passer en base? C'est une évidence vous allez me dire, mais dans la pratique, ce n'est pas toujours le cas.

A très bientôt,
Jean-phi
Journalisée
Papaille
PIAF Jumper DCD
Glisseur haut
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 186


« Répondre #7 le: 15 Juin 2011, 20:10:40 »

Merci à tous pour ce partage d'expériences, c'est si enrichissant.
On se rend compte qu'il est essentiel, pour un nouveau pratiquant, de progresser lentement s'il veut pratiquer longtemps. Malheureusement, tout le "marketing" autour du BASE l'incite à aller vite. A négliger l'avion pour le caillou, le lisse pour l'aile, la sécu pour la proxy, et le courage de redescendre pour le saut entre 2 rafales.
Je vous entends souvent dire que les nouveaux vont trop vite, grillent des étapes qui paraissent anodines, prennent des risques inutiles. Qu'ils négligent de cumuler de l'expérience pour aller directement au résultat, à celui qui fera la vidéo la plus démente où on va halluciner de voir les petits moulins à vent tourner quand il passe à 1m.

Faut-il chercher des moyens de les convaincre de renoncer?
La simple erreur de jugement tue dans ce sport, et je n'ai pas envie de perdre un ami chaque semaine cette année...


edit: grillé par André
« Dernière édition: 22 Juin 2012, 11:55:45 par flo pays » Journalisée

in pantz we trutz
Fharf
Static line
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 17


Curieux


« Répondre #8 le: 15 Juin 2011, 22:46:43 »

il va falloir du temps avant de faire son premier 8a en falaise, son premier marathon en moins de 3 heures. Alors pourquoi pourrait on s'en passer en base? C'est une évidence vous allez me dire, mais dans la pratique, ce n'est pas toujours le cas.

Très juste, le problème est bien que rien n'empêche de s'en passer. En escalade, le débutant qui se lance sur du 8a, pour reprendre ton exemple, ben il va pas aller bien loin. Dans la majorité des sports, cette différence entre débutants et confirmés, ainsi que les progressions de niveaux sont beaucoup plus 'palpables' et obligent donc les pratiquants à cette patience, ce travail, ce sérieux. Alors qu'ici, il "suffit" de sauter, donc possible d'avoir tendance à vouloir aller trop vite et donc l'erreur d'autoévaluation de niveau fait tout de suite mal. (attention c'est mon regard extérieur, je ne pratique pas, et ne juge pas. Et j'ai bien mis des guillemets car je sais bien que c'est pas aussi simpliste que ça Roulement des yeux).
« Dernière édition: 15 Juin 2011, 22:50:16 par Farf_ » Journalisée
apina
Static line
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7

Importe depuis la FBA


« Répondre #9 le: 15 Juin 2011, 23:17:12 »



L'ego, de ce que j'ai pu douloureusement constater(des copains bien vite partis) et expérimenter (un accident et 6 mois d'hosto) est pour la pluspart du temps le facteur qui oui nous fait progresser mais qui surtout nous mène à la casse (individuellement et dans notre société occidental aussi d'ailleurs).

Ayant hélas tous était plus ou moins formaté à la compétition et à la reconnaissance personnel et social (éducation, syst.scolaire, TV, etc...)réussir à s'engager dans des activités à sensations fortes pour le simple et pur plaisir de l'expérience sans que la moindre attente ou notion de "j'ai ouvert ce spot avant les autres" "j'ai plié plus vite que lui" "j'ai traké plus loin" "jme suis fait cette meuf" "on a gagné la coupe du monde" etc etc etc ... demande à mon avis un travail et une connaissance de soi tout aussi si ce n'est bien plus grande et dans le fond encore plus libératrice dans notre vie de tous les jours qu'un vol à raz les pâquerettes...Ce qui bien sûre nous empêche pas d'essayer d'aller les sentir à toute vitesse Grimaçant

Et comme dirait mon pote de sauté pour me remonter le moral pendant mon hospitalisation "des fois prendre du recul c'est prendre de l'élan"...

-1Love-







   
Journalisée
fly jeronimo
PIAF jumper
Free style
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 293



WWW
« Répondre #10 le: 16 Juin 2011, 05:55:36 »

Erich j'adore ton expréssion "on croirait un alcoolique anonyme !"  Sourire

Je crois qu'il faut arrêter de se voiler la face et de faire l'autruche. L'essentiel a été dit et démontré dans les actes, c'est le comportement qu'il faut que chacun de nous change. Et Erich l'explique très bien. On peut avoir un comportement de "malvivre" dans sa vie à un moment donné mais ce fait ne doit pas être une généralité car il est personnel... entrainer les autres là dedans est un pur délire dangereux! Il faut faire la distinction entre prendre des RISQUES et ENGAGER LA VIANDE.... beaucoup ne font pas la différence! On sait prendre des risques quand on se respecte et quand on sait s'arrêter. A l'inverse engager la viande n'est qu'une attitude désinvolte et de défi pas très sain. Prendre des risques c'est tout d'abord les calculer, les évaluer, se préparer pour et y aller le jour J quand tout est en ordre. Un grimpeur ou alpiniste ne peut pas passer sa vie à faire du solo, il n'y survivrait pas, les exemples ne manques pas. De même prendre des risques ne peut pas être un état de fait permanent et pousser toujours plus loin l'engagement mene aussi à la tombe. Tout les grands alpinistes sont quasiment tous décédés dans leur pratique, dans leur soif insatiable de montagne et d'exploits... sauf qu'ils se sont rarement tués dans les grosses difficultés mais dans des choses banales (crevasse au camp de base pour Cassaroto, arrête de neige pour Berhault, descente en vélo pour Piaz, Harling pour une corde fixe cassée...). J'ai perdu beaucoup de copains qui n'avaient pas su s'arrêter à temps, pris dans leur égo et dans la spirale médiatique, certains diront la passion parfois ça frisse la maladie quand même!!!

Je pense qu'une rubrique "INCIDENTS" serait ici la bienvenue comme sur "basejumper.com" avec un accès en login. La Fatality List a une vocation pédagogique sans voyeurisme car il est bien de savoir ce qu'il peut arriver dans sa vie de BASE jumpeur. D'ailleurs l'initiative de la traduire en Français par Flo est excellente et mériterait un hébergement sur ce site. Mais il est tout aussi intéressant de tirer des analyses et des leçons d'un simple incident sans conséquence, mais qui aurait pu en avoir. Cela manque ici.

Il faut affronter aussi nos faiblesses et notre dilétentisme parfois, car on a tous à gagner à BASER le plus longtemps possible et dans la bonne humeur. Mais il est certain que pour vivre vieux mieux vaut arrêter un jour...

Pour finir je reprendrais le récent commentaire de notre Sylvain national que je salue (garde le moral!), sur des images du Verdon: "quel gâchi!"... souhaitons lui de pouvoir un jour y retourner.

Bonne journée à tous, moi j'ai des Ouistiti qui m'attendent dans les arbres  Sourire
Bons sauts et tirez haut,
Jérôme
« Dernière édition: 16 Juin 2011, 06:05:06 par fly jeronimo » Journalisée

« La liberté d'être soi-même, à laquelle chacun devrait tenter d'accéder, c'est aussi, pour certains, la liberté d'être un con ou un salaud. » Guy Bedos
Laurent Filoche
Glisseur bas
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 50

www.laurentfiloche.com


WWW
« Répondre #11 le: 16 Juin 2011, 07:07:41 »

Sauf erreur de ma part, les derniers accidents concernent des pratiquants expérimentés (Max, Bryan) voire très expérimentés (Mirko, Ted, Michel) plutôt que des débutants (à part l'élève russe au Brento). Même si les rappels sont importants et intéressants pour les débutants, les évènements récents amènent plus à reconsidérer la pratique des confirmés.
Journalisée
François C
PIAF jumper
Pipelette
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 480

Importe depuis la FBA


« Répondre #12 le: 16 Juin 2011, 09:01:55 »

Personnellement avec mes presque 200 sauts, je ne me sens pas du tout comme expérimenté. J'ai juste un peu de recul, et comme je suis peureux, j'engage pas la viande comme un sale, je mesure bien mes pas, calmement, et tout ca, sans aller trop vite... peut etre parfois même en allant pas assez vite. Cela ne me met à l'abri de rien, évidement, mais bon ca me rassure.

Je redescends parfois à pied... parce que trop de vent, parce que pas bien, parce que pas envie, parce que c'est pas le moment en fin de compte, et que comme le disent certains, "la falaise sera encore là demain"...

Dans ce que je vois le problème clé est l'orgueil de l'Homme, comme cet hiver on allait se la coller à High ultimate à cause de la plateforme parce que ca paraissait facile et moins chiant (surtout ...) ... c'était juste à peine moins chiant et à peine plus pratique pour pas glisser, bref, on se dit que tiens l'aile c'est chouette, en plus d'avion c'est "facile" à voler et ainsi de suite.

Je n'émets pas d'avis sur les actes de ceux qui sont mort dans notre activité, d'autant plus que si je ne les connais pas tous, ceux que je connais étaient vraiment des bonhommes !

Dans les sauts d'avion, il y a eu une réglementation que je trouve débile sur la taille des voiles... mais qui finalement impose à chacun un peu d'expérience avant d'utiliser une voile qui sera un peu trop agressive pour le niveau acquis dans 99% des cas, cela ne pose pas de problème, mais dans notre domaine une seule fois suffit.
S'il est hors sujet d'évoquer une quelcquonque réglementation dans le paralpinisme, il est bon de s'assoir parfois sur notre orgueil, et de patienter un peu, un saut en pantalon ou en lisse, c'est quand même vraiment sympa aussi.

Il me semble important aussi de bien distinguer son expérience, faire 100 glisseurs bas, c'est pas comme faire 100 délais ... et inversement. Mais bon tout cela rentre dans le cadre de l'auto critique que chacun d'entre nous doit etre capable de faire.

Bons sauts à tous...
Journalisée
tekkenjab
Glisseur haut
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 168


Importe depuis la FBA


« Répondre #13 le: 16 Juin 2011, 09:21:28 »

Merci a tous les "anciens " pour ces messages.
C'est en tant que débutant que je poste le mien.Il n'engage que moi.Je n'ai pas assez de sauts derrière moi pour prétendre a quoique ce soit.
Il me semble évident que la large diffusion des vidéos,photos sur le net a donné envie a de nombreuses personnes de venir voir de plus près l’activité.
Cependant,il faut prendre le temps de s'entourer correctement,ne pas bruler les étapes et avancer doucement.J'ai le sentiment en effet de voir les gens évoluer très rapidement (ce qui n'es pas mon cas!).
Chacun sait que c'est une activité ou le risque existe et malheureusement il faut parfois attendre un accident ou incident pour se remettre en cause.
Le base c'est formidable mais il y a aussi d'autre choses importantes dans la vie et tout foutre par terre par négligence ou égo surdimensionné ça fait cher payé.
Les disparitions successives de vos camarades expérimentés montrent que nul n'est a l'abri d'une erreur.
J’espère très sincèrement que cela s’arrête.
L’idée première serait de faire chaque saut dans le même état d'esprit que son tout premier.Quand on vérifiait tout 10 fois en se posant toutes les questions utiles a une bonne hygiène mentale avant se se lancer.
Bons sauts et soyez prudent.
NJ
Journalisée
BERTHELEMY Damien
Glisseur haut
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 73

Importe depuis la FBA


« Répondre #14 le: 16 Juin 2011, 18:38:23 »

J'ai lu et relu avec attention les posts précédents sur ce triste sujet...et voudrais juste illustrer 2 idées déjà évoquées.

1) L'analyse des  "statistiques" est essentielle pour faire progresser la sécurité, y compris les stats des incidents :
   Les pilotes de ligne qui ont commis une erreur et ne se sont pas fait piquer sont absous de leur faute s'ils l'avouent.
   Cela permet d'augmenter le volume des incidents répertoriés, et de mieux cerner certains risques sinon sous-évalués.

        

2) On peut compenser la technicité et l'expérience par la prise de risque, pour obtenir la même performance :
   Dans les compétions sportives, les règlements essayent de faire en sorte qu'on ne puisse compenser une lacune technique en prenant plus de risques. Je me souviens d'une mini-polémique autour d'un gars (il y a 25 ans!) qui avait battu le record Chamonix-MtBlanc AR sans avoir battu le record du temps de monté, mais avait refait son retard à la descente en prenant plus de risques
(Dans le cas du base ce n'est pas pour "gagner" mais "faire comme sur la vidéo").
« Dernière édition: 16 Juin 2011, 18:40:23 par BERTHELEMY Damien » Journalisée
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !